Le forfait MRC en route vers ses 5 ans – Newsletter n°27

Édito publié le 22 Février 2024

Le forfait MRC en route vers ses 5 ans

Depuis la mise en place du forfait MRC le 1er octobre 2019, l’objectif poursuivi est de permettre l’accompagnement des patients en équipe pluridisciplinaire, en amont de la suppléance rénale, aux stades IV et V de leur maladie rénale. La mise en place du forfait pour le suivi de ces patients en amont de la suppléance rénale constitue une évolution majeure pour une prise en charge plus globale des patients, dans le cadre d’un parcours de soins et de santé.

Depuis le début de l’année 2024, les évolutions du forfait MRC permettent d’élargir l’équipe pluridisciplinaire (néphrologue, IDE, IPA, assistant social, psychologue, diététicien, IDEC) autour du patient, afin de renforcer et d’uniformiser les prises en charge en amont de la suppléance. Demain, peut-être, le forfait sera-t-il élargi au stade III b ?

Afin de consolider cette démarche essentielle pour une prise en charge de qualité des patients, le temps d’une évaluation chiffrée quantitative et qualitative approfondie est venu, en allant plus loin que les premiers éléments chiffrés qui ont pu être communiqués… Ce dispositif du forfait MRC est arrivé en 2023 à une certaine maturité, par la mise en place d’indicateurs qualité servant de base à une rémunération de la qualité de la prise en charge des patients. Dans le cadre de cette évaluation, nous ne ferons pas l’économie d’une réflexion sur le juste financement de cette démarche, jugé insuffisant à ce jour.

D’ores et déjà, des points de progrès doivent être trouvés au sein du dispositif de recueil de données. Celui-ci est vécu (pour le moins !) comme lourd et complexe dans ses modalités, les SSII n’ayant jamais investi dans cette activité pour en faciliter la gestion au sein des établissements de santé et des cabinets médicaux.

Cette nouvelle modalité de prise en charge de la maladie rénale chronique, accompagnée d’un financement légitime, doit nous permettre de faire évoluer progressivement notre système de santé vers une logique accrue du « parcours patient » et de « prévention ». Il nous faut la maintenir, la faire évoluer en la simplifiant.

Il ne faut pas considérer la situation comme acquise. Nous devons poursuivre collectivement nos actions de pédagogie sur ce dispositif qui doivent s’appuyer sur un livret pédagogique à venir, que nous ne manquerons de vous communiquer.

Vincent Lacombe
Président FHP REIN

Articles similaires
Actus Santé de la newsletter N° 30 – Mai 2024

Article publié le 30 Mai 2024 35,4 % de l’activité de dialyse en France En 2022, le secteur privé a Lire la suite

Soulager la douleur autrement

Article publié le 30 Mai 2024 Soulager la douleur autrement Les centres de néphrologie de B. Braun Avitum à Sallanches Lire la suite

IA en néphrologie – Newsletter n°30

Édito publié le 30 Mai 2024 IA en néphrologie Les centres de dialyse poursuivent la digitalisation d’outils et de services. Lire la suite