Soigner et accompagner les patients

Les structures privées de prise en charge de l’insuffisance rénale chronique ont pour mission première le soin. Notre raison d’être est en effet avant tout de soigner et d’accompagner les patients en veillant à la qualité et la sécurité de soins, et ce en plaçant toujours l’humain au cœur de la prise en charge.

Loin de limiter notre champ d’intervention au parcours de soin, nous jouons également un rôle important en amont de la maladie pour favoriser la prévention et le dépistage des maladies rénales à travers des campagnes de prévention et, en aval, quand la maladie s’est déclarée, pour accompagner les patients dans leur parcours de vie.

Nous prenons en charge plus de 12.000 patients chaque année dans nos 182 structures disséminées à travers l’ensemble du pays, parfois dans des zones périurbaines ou rurales. Nous sommes à ce titre un acteur sanitaire essentiel en termes de proximité et d’accès aux soins, ainsi que de maillage et d’attractivité des territoires.

Nous veillons à mettre en place des structures adaptées aux besoins des patients, en leur proposant les diverses modalités de traitement de l’insuffisance rénale chronique, que ce soit pour la dialyse et, quand la transplantation rénale est possible, en les accompagnant dans leurs parcours d’accès à la greffe.

Nous défendons le principe d’une prise en charge égalitaire, avec un accès pour tous et sans reste à charge, et sans distinction économique ni discrimination aucune fondée sur des origines sociales, ethniques ou religieuses.

Face à des maladies rénales chroniques en croissance de 3% par an dans la population, nous faisons en sorte de nous adapter et d’anticiper les mutations médicales, les changements démographiques et les nouveaux défis technologiques et économiques.

Pour cela, nos établissements adhérents réalisent chaque année d’importants investissements pour continuer à offrir à nos patients l’accès aux dernières innovations.

Partenaire de la néphrologie libérale

L’existence d’un système dual public/privé est une forte singularité française. Au côté de l’hôpital public, la médecine libérale a contribué à l’excellence et la réputation de notre pays. La liberté pour le patient consistant à pouvoir choisir son médecin et son établissement de santé demeure un principe fondamental de notre système de santé, auquel les Français restent attachés.

La FHP Rein est un partenaire de premier plan des néphrologues libéraux, avec lesquels elle est engagée au service des patients pour une prise en charge humaine et de qualité.

De même que la FHP Rein représente environ un tiers de la prise en charge néphrologique en France, les néphrologues libéraux constituent environ un tiers du total des médecins néphrologues exerçant sur le territoire national.

Elle agit ainsi en étroite coordination et en concertation avec les néphrologues libéraux et leur représentant, le Syndicat des néphrologues libéraux (SNL), de même qu’avec les sociétés savantes.

Un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics

En tant que représentante des structures privées de néphrologie et de dialyse, la FHP Rein est également un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, que ce soit le ministère de la Santé que les diverses agences gouvernementales (Haute autorité de santé, agence de la biomédecine, etc.).

Forte de son expertise sur le terrain, elle est régulièrement consultée sur les grandes réformes de la réglementation, comme ce fut le cas en 2002, avec la réorganisation lourde des modes de prise en charge.

De même, elle est force de proposition vis-à-vis des autorités de tutelle pour les questions touchant à l’organisation du parcours de soins des patients, au financement de l’activité de soins et à l’allègement de la réglementation.