La mission de la personne de confiance est principalement de vous accompagner dans vos démarches médicales.

Elle aura un rôle important dans le cas où vous ne seriez plus dans la capacité de prendre une décision.

En effet, elle sera la personne que le corps médical contactera pour exprimer vos volontés. Toutes vos informations médicales et vos directives lui seront transmises. Elle est tenue à un droit de confidentialité, ce qui veut dire que votre personne de confiance ne pourra en aucun cas divulguer des informations à d’autres personnes, mis à part le corps médical en cas de nécessité.

Elle n’aura cependant aucun pouvoir sur la prise de décision d’un arrêt médicamenteux par exemple. Elle ne communiquera que vos seules volontés.
Désigner une personne de confiance n’est pas une obligation légale. A ne pas confondre avec la personne à prévenir. En effet, la personne à prévenir et celle qui sera alertée en priorité en cas d’aggravation de votre état de santé.

Choisir sa personne de confiance

Vous avez la possibilité de choisir votre personne de confiance. Elle peut être l’un de vos enfants, votre conjoint, votre médecin, un ami, etc.

La seule condition est que la personne choisie soit bien au fait de sa mission et qu’elle vous ait au préalable donné son accord. Car il est tout à fait possible qu’une personne refuse ce rôle.

Son rôle

Dans le cas où vous seriez tout à fait apte à prendre seul vos décisions, votre personne de confiance aura comme rôle de vous assister et de vous soutenir dans celles-ci. Elle pourra également être présente lors de vos consultations et entretiens médicaux et pourra, en votre présence uniquement, consulter votre dossier médical.

Dans le cas contraire, le corps médical la contactera en priorité afin de recueillir les volontés que vous lui avez communiquées. Sachez que vous avez la possibilité de rédiger, de manière anticipée, vos directives afin de pouvoir les communiquer directement au corps médical en cas de besoin.

Quand et comment la désigner ?

Il n’y a pas de moment adéquat pour désigner votre personne de confiance. Que vous soyez malade ou non, vous êtes tout à fait à même de communiquer vos volontés et vos souhaits futurs à une personne choisie.

Pour désigner votre personne de confiance, vous devez rédiger un écrit. Cela peut se faire sur papier libre sur lequel chaque partie devra être datée et signée. Il devra être précisé le nom, prénom, ainsi que les coordonnées de la personne de confiance.

Exemple d’une lettre manuscrite sur papier libre :

Désignation d’une personne de confiance
Je soussignée XX, né(e) le XX XX 19XX, désigne par la présente XXX XXX, né(e) le XX XX XXXX en qualité de personne de confiance. Cette dernière est joignable au numéro de téléphone : XX.XX.XX.XX.XX ou par mail : xxx@xxx.fr.
Fait à XX, le XX XXX XXXX
Signature des deux parties avec noms et prénoms

Ce document devra être remis à votre médecin traitant afin qu’il soit joint à votre dossier médical. Vous pourrez également en informer votre famille. Chaque partie doit également garder une copie.

À tout moment, vous aurez la possibilité de changer de personne de confiance. Il conviendra juste de l’en informer, ainsi que les personnes qui détiennent son nom et de détruire le document. Il sera donc nécessaire de rédiger un nouveau document avec les coordonnées de la nouvelle personne de confiance.