Interview de Hervé Gourgouillon – Newsletter N°9


Hervé Gourgouillon, vice-président West Europe chez Diaverum

Nous sommes le bras néphrologique de l’Hôpital Saint Joseph à Marseille

Le Centre de néphrologie et dialyse Diaverum est imbriqué avec l’Hôpital Saint Joseph de Marseille, l’établissement privé non lucratif le plus important de France, à plus d’un titre. En 2017, nous avons relocalisé notre établissement depuis la Résidence du Parc, notamment pour répondre à l’évolution de la charge en soins de notre patientèle, qui, au-delà de l’insuffisance rénale chronique, présente souvent des comorbidités non rénales.

Notre bail au long cours avec la Fondation Saint Joseph qui a porté l’investissement immobilier nous permet de développer un projet à long terme. Nous avons imaginé un outil de travail au service des patients, des soignants et des praticiens. Avec une file active de 300 patients pour 72 postes de dialyse, le centre Diaverum de l’Hôpital Saint Joseph est sur un positionnement capacitaire très important, avec peu d’équivalents en France.

Notre bâtiment disjoint géographiquement de l’Hôpital Saint Joseph est néanmoins connecté par un tunnel sous la voirie pour tout besoin d’hospitalisation, et dispose également d’une connexion intégrée avec le laboratoire de biologie pour les prélèvements via un tube à air comprimé. Le service a été construit selon nos spécifications métiers et médicales pour simplifier le travail de nos équipes ou l’accueil de nos patients, via une conception du bâtiment selon des logiques de flux. Nos praticiens ont été pleinement intégrés au projet médical de l’hôpital. À ce titre, nous disposons de lits de réanimation néphrologique dédiés pour nos patients. Nos praticiens assurent le service d’hospitalisation en rapport, et un de nos néphrologues siège également à la CME de l’hôpital. Nos médecins libéraux assurent en complément la consultation néphrologique de l’ensemble des patients de l’hôpital, en sus de leur cabinet de ville situé à proximité, et participent ainsi à la prévention de la maladie rénale chronique. Parallèlement, ils adressent de manière privilégiée nos patients dialysés aux praticiens de l’hôpital Saint Joseph pour le suivi de leurs autres comorbidités.

Pour le patient et son correspondant, cette proximité est rassurante, au-delà de la réputation dont jouissent l’Hôpital Saint Joseph et Diaverum à Marseille. L’Hôpital Saint Joseph propose la quasi-totalité des spécialités médicales, aussi, quelles que soient les comorbidités du patient, il peut être pris en charge de manière intégrée et coordonnée sur un lieu unique, indépendamment de l’évolution de son état de santé. Nous optimisons la qualité de la prise en charge, notamment en situation d’urgence avec le recours à l’hospitalisation ou aux services de soins critiques. Nos soins dépassent la simple dialyse et les interlocuteurs sont les mêmes durant tout le parcours de soins du patient.

En dialyse, nous arbitrons entre complexité et proximité. C’est pourquoi, pour les patients dont la prise en charge est moins complexe médicalement, nous proposons des unités hors centre ou satellites, réparties sur l’ensemble du territoire de santé, afin d’éviter des transports itératifs. En cas de complication, notre établissement est réglementairement habilité à assurer les replis et les urgences, par exemple pour nos établissements de Marignane ou de Salon-de-Provence, voire pour des établissements n’appartenant pas à Diaverum, pour lesquels nous disposons de conventions à cet effet.