Actus Santé de la newsletter N°8

Solidarité indéfectible avec les néphrologues

La FHP-REIN soutient en toutes circonstances les néphrologues libéraux : une déclaration qui vaut par temps calme ou médiatiquement agité. Revoir le communiqué de presse du 14 janvier 2022 de la FHP-REIN/SNL/ FHP.

Reprendre les discussions avec le ministère

France Rein souhaite que les travaux avec le ministère et les parties prenantes, notamment la FHP-REIN dans le cadre du partenariat, reprennent : réglementation, information des malades pour une dialyse plus autonome, solutionner les difficultés RH.

« Pour être efficace, ce travail de fond sur la dialyse doit rassembler toutes les parties concernées (professionnels de santé, fédérations, associations de malades) et être mené sous l’égide du ministère, indique Brigitte Thevenin-Lemoine, conseillère médicale de France Rein. Actuellement, nous sommes confrontés à un problème RH mais il faut repenser la filière de la dialyse dans sa globalité. Dans le parcours du malade quelles sont les autorisations, les conditions techniques de fonctionnement, les personnels spécifiques nécessaires ?
L’objectif de France Rein est que chaque malade bénéficie de la modalité de dialyse qui lui convienne et que sur chaque territoire toutes les modalités de dialyse soient proposées. Il est important que nous remettions tous ces sujets à plat pour résoudre les problèmes ; en sachant que cela ne sera pas immédiat. »

Semaine Nationale du Rein du 5 au 12 mars

France Rein organise la 17e édition de cette semaine sur le thème : accroître les connaissances pour améliorer les soins.

 

« En 2022, nous espérons dépasser les 20 000 dépistages réalisés en 2019 grâce à l’aide des 800 bénévoles mobilisés et des professionnels impliqués », indique France Rein.

Prendre soin de ses reins !

« Nous avons pour cette Semaine nationale du rein repris le thème de la World Kidney Foundation : “accroître les connaissances pour améliorer les soins”. Pour combattre cette maladie chronique à son stade précoce, il faut la dépister et modifier notre hygiène de vie. Il n’y a pas une solution unique, la prise en charge doit être globale et décloisonnée », selon Cécile Vandevivère, directrice générale de France Rein.

France Rein adresse au gouvernement des messages en faveur de la prévention, de la défense de la qualité de vie des patients et d’une amélioration de la prise en charge. « Nous avons encore beaucoup à faire pour mieux accompagner cette maladie chronique, notamment dans son stade précoce et durant la dialyse afin de préserver la qualité de vie et l’accès à l’emploi des patients. Pourtant avec les courbes de l’obésité, il y aura de plus en plus d’insuffisants rénaux. Il faudrait que l’on change de paradigme. »

Stands, vidéos, campagne d’affichage, flyers, webinaires, comment promouvoir le dépistage de cette maladie dite « silencieuse » ?
La semaine nationale du rein rappelle comment réduire les risques d’une insuffisance rénale chronique :

– s’alimenter de manière équilibrée,
– pratiquer une activité physique adaptée,
– boire de l’eau tout au long de la journée en quantité nécessaire,
– supprimer le tabac,
– réduire les aliments trop salés.

Crédits photos : Istock