Réduire l’empreinte carbone de la production d’acide en dialyse

Réduire l’empreinte carbone de la production d’acide en dialyse

Initiative de la newsletter n°21 du 22 Juin 2023 

Engagé depuis plusieurs années dans une politique RSE globale, BBraun Avitum a mené une réflexion sur les modalités de traitement et la consommation d’eau dans ses centres de dialyse. « Comme chaque séance de dialyse nécessitait en 2007 entre 450 et 1 200 litres d’eau, nous avons recherché un matériel performant pour produire l’eau de dialyse », explique Philippe Auvray, directeur région

Sud BBraun Avitum, du Centre d’Hémodialyse des Alpes à Manosque et du Centre de Néphrologie de la Riviera à Antibes. Bbraun Avitum a sélectionné la technologie Aquaboss qui utilise seulement entre 300 et 350 litres d’eau par séance tout en offrant une eau osmosée de très grande qualité. Actuellement, tous les établissements Bbraun Avitum – hormis un dernier qui sera équipé en 2024 – ont installé ce système de double osmose. « Le principe repose sur l’optimisation de la gestion de l’eau tout au long de son processus du traitement. »

Ensuite la réflexion a porté sur l’approvisionnement en bidons d’acide de 5 litres composés à 90 % d’eau et seulement 10 % de produit actif. Un patient dialysé se rend 156 fois par an dans son centre de traitement, ce qui nécessite 156 bidons plastiques rarement recyclés. Ce conditionnement génère des déchets plastiques volumineux auxquels s’ajoute le gaspillage du produit non utilisé. « C’est pourquoi les centres BBraun utilisent de l’acide en poudre conditionné sous la forme d’EcoCart. Le concentré est préparé avec l’eau issue du traitement d’eau via le dispositif appelé EcoMix. Les acides conditionnés en vrac, conciliés à des traitements d’eau hyperperformants, permettent de produire sur site l’exacte quantité de solution acide dont nous avons besoin. Cet investissement facilite aussi le travail de manutention des infirmiers, du pharmacien et des aides-soignants. Sans oublier que les cartouches utilisent moins d’espaces de stockage à la pharmacie. Ce dispositif composé des éléments Aquaboss, EcoMix et EcoTank, correspond aux besoins des centres disposant au minimum de 8 postes de dialyse. »

EcoMix ne requiert que 2 heures de formation du personnel puisque la gestion du processus est automatique et le contrôle se fait à distance.

« Ce dispositif répond aux trois objectifs d’un directeur : prendre soin des patients, prendre soin des équipes qui prennent soin des patients et réduire l’impact environnemental. »

Articles similaires
Actus Santé de la newsletter N° 30 – Mai 2024

Article publié le 30 Mai 2024 35,4 % de l’activité de dialyse en France En 2022, le secteur privé a Lire la suite

Soulager la douleur autrement

Article publié le 30 Mai 2024 Soulager la douleur autrement Les centres de néphrologie de B. Braun Avitum à Sallanches Lire la suite

IA en néphrologie – Newsletter n°30

Édito publié le 30 Mai 2024 IA en néphrologie Les centres de dialyse poursuivent la digitalisation d’outils et de services. Lire la suite