Le dépistage de l’insuffisance rénale chronique

Le dépistage de l’insuffisance rénale chronique

L’insuffisance rénale chronique est une maladie silencieuse. Cela en fait une maladie particulièrement difficile à détecter précocement.

Les principaux symptômes

  • Fatigue générale
  • Maux de tête et nausées
  • Perte d’appétit
  • Œdèmes des pieds, chevilles, jambes ou paupières
  • Amaigrissement
  • Crampes

Les examens de dépistage de l’insuffisance rénale chronique

Prise de sang : Une prise de sang pour doser la créatininémie.

Analyse d’urine: Une analyse d’urines pour la recherche d’albumine et de traces de sang.

Clairance de la créatinine

Calcul du nombre de ml de plasma épurés de créatinine par le rein, rapporté au temps.

  • Entre 107 et 139 ml/min chez l’homme de moins de 40 ans.
  • Entre 87 et 107 ml/min chez la femme de moins de 40 ans.

Quand soupçonner une insuffisance rénale chronique ?

Débit de filtration glomérulaire (DFG) inférieur à 60 ml/min/1,73 mÇ > Signe d’une insuffisance rénale chronique.

3 mois Pour être chronique, il faut 2 dosages à 3 mois d’écart inferieur à 60 ml/min/1,73 mÇ.

Des analyses complémentaires peuvent être prescrites pour déterminer la cause de la maladie.

À partir de quand dois-je m’inquiéter pour le dépistage de l’insuffisance rénale chronique ?

1. Fonction rénale normale – Les reins fonctionnent à 90% de leur capacité. – Symptômes associés encore limités

2. Fonction rénale légèrement diminuée – Les reins fonctionnent entre 60% et 89% de leur capacité. – Sauf exception, il n’y a pas de suivi recommandé

3. Insuffisance rénale modérée – Les reins fonctionnent entre 30% et 59% de leur capacité. – Apparition des premiers symptômes : fatigue, perte d’appétit, etc.

4. Insuffisance rénale sévère – Les reins fonctionnent entre 15% et 29% de leur capacité. Suivi médical nécessaire. Apparition des premiers symptômes : fatigue, perte d’appétit etc. Préparation au traitement substitutif (greffe ou dialyse) si nécessaire.

5. Insuffisance rénale très sévère – Les reins fonctionnent à moins de 15% de leur capacité. Symptomes cliniques plus marqués. Préparation à la dialyse et à la greffe si nécessaire.

Sources :

https://objectifreinsante.org/je-m-informe/depister-comprendre-analyses/

Articles similaires
Actus Santé de la newsletter N° 30 – Mai 2024

Article publié le 30 Mai 2024 35,4 % de l’activité de dialyse en France En 2022, le secteur privé a Lire la suite

Soulager la douleur autrement

Article publié le 30 Mai 2024 Soulager la douleur autrement Les centres de néphrologie de B. Braun Avitum à Sallanches Lire la suite

IA en néphrologie – Newsletter n°30

Édito publié le 30 Mai 2024 IA en néphrologie Les centres de dialyse poursuivent la digitalisation d’outils et de services. Lire la suite