Interview de Elsa GRÜNFELD & Elisabeth TARIOT – Newsletter N°11

Elsa GRÜNFELD, directrice du Centre d’hémodialyse de Mantes la Jolie (78) et Elisabeth TARIOT, directrice opérationnelle du Centre d’auto-dialyse de Roquebillière (06).

Les patients dialysés ont besoin de soleil…

Les personnes dialysées doivent pouvoir, elles aussi, partir en vacances durant la période estivale. Au-delà des démarches nécessaires pour ces déplacements, « le bénéfice pour le patient est réel », selon le docteur Mourad Ammar, néphrologue à Roquebillière.

« Pendant longtemps j’ai travaillé dans des centres de la région PACA et en Corse », explique Elisabeth Tariot. « Ils sont saturés durant l’été. Aujourd’hui, le centre d’auto-dialyse de Roquebillière situé à 80 km dans l’arrière-pays niçois dispose encore de places disponibles pour cet été. Notre centre est ouvert toute l’année et quelle que soit la saison nous faisons notre possible pour aider les patients à profiter de leurs vacances. »

« La dialyse de vacances s’adresse en priorité aux patients en unité de dialyse médicalisée (UDM) ou en auto-dialyse », rappelle Elsa Grünfeld. « Pour les personnes valides et autonomes, les déplacements et les vacances sont même recommandés », insiste le docteur Ammar. Un séjour relativement long – à partir de 15 jours – permettra de profiter pleinement de ce bol d’air.

Organiser son déplacement
Dans un premier temps, le patient, en fonction de sa destination, identifie un centre d’accueil. En principe, il est conseillé de s’organiser en avance lors d’un déplacement ; cependant, il est toujours possible de trouver une place libre au dernier moment. « À Mantes la Jolie, les patients prennent le premier contact avec le centre d’accueil et ensuite nous assurons le transfert du dossier et le suivi médical », explique Elsa Grünfeld. Il revient au néphrologue du centre habituel de confirmer l’autorisation de voyager.

Pour profiter de son séjour, il faudra veiller à loger à une distance raisonnable du centre d’accueil pour effectuer les 3 déplacements par semaine sans accumuler trop de fatigue.

Les conditions d’accueil
Le centre d’auto-dialyse de Roquebillière dispose de 8 postes. « Nous pouvons recevoir jusqu’à 32 patients. Nous affectons une infirmière pour quatre patients et les néphrologues sont durant l’intégralité de la séance en télémédecineNous appliquons les consignes d’une UDM », détaille Elisabeth Tariot.

Les centres sur le littoral sont saturés mais dès que l’on remonte dans l’arrière-pays il y a de belles destinations. « Ce type de centre est une opportunité », conclut le docteur Ammar.

Merci au docteur Mourad Ammar, néphrologue à Roquebillière pour sa participation.

Consulter la fiche d’information du Centre de Dialyse du Haut Pays Niçois